Brillant depuis son arrivée à Monaco cet été, Wissam Ben Yedder est régulier dans ses prestations malgré le médiocre début de saison du club du Rocher. Associé à Islam Slimani en attaque, le natif de Sarcelles a déjà marqué 6 buts en 7 journées de Ligue 1. Une jolie forme qui lui a permis de retrouver l’Équipe de France à l’occasion de ces éliminatoires de l’Euro 2020.

Titulaire contre l’Islande et la Turquie ?

Mbappé absent et Giroud en manque de temps de jeu à Chelsea, Ben Yedder apparaît même comme le favori pour débuter les deux prochains matchs contre l’Islande et la Turquie.

Conscient que « tout peut s’arrêter, du jour au lendemain », l’ancien toulousain est focalisé sur ces rencontres cruciales en vue de la qualification pour l’Euro 2020 :

Je ne veux pas voir plus loin pour l’instant que les matches contre l’Islande et la Turquie. Mon job, c’est de me concentrer sur les matches qui arrivent et d’essayer de faire gagner l’Équipe de France. Que les joueurs soient blessés ou en méforme, ça peut arriver dans une saison. Je ne me focalise pas dessus.

Le buteur de 29 ans peut également compter sur la confiance de Didier Deschamps, qui le préfère notamment à Alexandre Lacazette en sélection :

Deschamps me dit toujours une chose, c’est d’être efficace. J’ai l’impression qu’il attend beaucoup de moi, mais j’aime bien. J’ai envie de lui rendre la confiance.

Équipe de France : Ben Yedder voit grand !

« Laisser une trace ! »

Pas retenu pour la Coupe du Monde 2018, l’ex-attaquant du FC Séville ne veut cette fois pas rater l’occasion de disputer une compétition majeure avec la France :

L’Euro 2020 ? Ce serait quelque chose de grand, un rêve, un aboutissement. Quelque chose à la hauteur de mes espérances depuis des années.

Je me sens bien, je me sens dans la forme de ma carrière. Mais sur ce moment, car je sais que je peux faire plus. Je ne vais pas m’arrêter. Le plus important, c’est la qualif, après l’Euro, et ensuite le Mondial. Je veux laisser une trace en bleu.

Sans doute titulaire vendredi soir, Wissam Ben Yedder a désormais toutes les cartes en main pour asseoir définitivement sa place dans le groupe des champions du monde.