Invité à s’exprimer en conférence de presse mardi avant le choc PSG-Real Madrid en Ligue des Champions, Marco Verratti est largement revenu sur l’actualité du club parisien.

« Neymar ? Tout le monde à droit à une seconde chance ! »

En excellente relation avec Neymar sur et en-dehors du terrain, le milieu de terrain italien s’est montré enchanté de revoir le brésilien avec le maillot parisien cette saison :

Je suis toujours un peu stressé en mercato. Je ne voulais pas perdre le meilleur joueur. Quand le mercato s’est terminé, je l’ai vu comme toujours, avec le sourire.

C’est un joueur qu’on a la chance d’avoir ici à Paris, il est content. Il aime le foot. Il va toujours donner tout pour l’équipe. Ça arrive aussi dans les familles d’avoir des moments difficiles. Les supporters, ils vont voir un joueur qui se donne à fond.

Tout le monde a droit à une seconde chance. Neymar, je pense qu’il va mettre tout le monde d’accord, même s’il a fait de petites erreurs.

Marco Verratti : « On est plus forts ! »

Merci Leonardo, le mercato est réussi !

Plus tard lors de la conférence, l’international transalpin a également souligné l’importance du recrutement effectué cet été :

Je pense qu’on est plus fort car on a fait un bon mercato. On a recruté les joueurs dont on avait besoin. Des joueurs d’expérience sont arrivés comme Keylor Navas. Je pense que le club a fait un très bon travail. On a un effectif meilleur que l’année dernière.

Après Keylor Navas, Verratti a également pris le temps d’encenser ses nouveaux coéquipiers Mauro Icardi et Idrissa Gueye :

Mauro Icardi ? C’est un joueur fantastique, peu d’attaquants ont cette qualité devant le but. Il doit bénéficier d’un temps de jeu plus important pour connaître notre façon de jouer, mais c’est un joueur avec lequel il est facile d’évoluer sur le terrain.

Idrissa Gueye est un joueur dont on avait vraiment besoin. Il travaille beaucoup pour l’équipe, il est très disponible. Il a une forte personnalité et ils ‘est intégré vite fait dans le groupe et sur le terrain. Avec Idrissa, je me sens un peu plus libre sur le terrain, on avait besoin d’un joueur comme ça.