A l’été 2016, le Paris Saint-Germain annonce l’arrivée de Jesé Rodriguez en provenance du Real Madrid. Barré par la concurrence, l’espagnol souhaite confirmer les espoirs placés en lui. Malheureusement, son aventure parisienne tourne vite au fiasco.

Autopsie de l’une des plus grosses erreurs de recrutement du PSG version QSI.

Un renfort attendu

Le 8 août 2016, après des semaines de négociations, le Paris Saint-Germain annonce l’arrivée d’un nouveau renfort offensif :

Le Paris Saint-Germain est heureux d’annoncer la signature du contrat de cinq ans de Jesé Rodriguez Ruiz. L’attaquant espagnol est désormais lié au club jusqu’au 30 juin 2021.

Il est la cinquième recrue estivale du club après Thomas Meunier, Hatem Ben Arfa, Grzegorz Krychowiak et Giovani Lo Celso. Il est acheté pour être la doublure de Cavani mais aussi pour dépanner sur tout le front de l’attaque.

Il est à ce moment-là considéré comme un élément prometteur au sein du Real Madrid et le PSG pense avoir flairer la bonne affaire en allant le récupérer à un an de la fin de son contrat. Cependant, le joueur a connu une grave blessure au genou deux ans plus tôt, ce qui l’a freiné dans sa progression. Au Real Madrid, la concurrence semblait trop forte pour Jesé puisqu’il était barré par des superstars ou des joueurs plus prometteurs. De plus, il n’entrait pas dans les plans de Zinedine Zidane qui lui ouvra donc la porte à un départ.

Jesé est emballé par le PSG qui lui propose d’évoluer au plus haut niveau et ainsi lui permettre d’atteindre son plein potentiel. Pour s’offrir l’attaquant alors âgé de 23 ans, les dirigeants parisiens déboursent 25 millions d’euros assortie d’un salaire de 2,7 millions d’euros par an alors que, sa valeur marchande était estimée à l’époque à 14 millions d’euros par le site spécialisée Transfermarkt.

Le début de la fin

Une fois dans la capitale, l’espagnol déçoit rapidement et ne joue que des bouts de matchs. Celui qui était remplaçant dans l’esprit d’Unai Emery ne sera titulaire et ne trouvera le chemin des filets qu’à deux reprises. Un départ lors du mercato hivernal est alors évoqué. Malgré les approches de l’AS Roma, Jesé préfère partir à Las Palmas dont il est originaire. L’attaquant rejoint donc le club espagnol sous la forme d’un prêt et semble déterminer à retrouver la forme.

Je vais être heureux en jouant au football, et si possible en marquant beaucoup de buts. Je suis venu ici pour m’améliorer, tout donner, je viens pour mourir pour l’équipe, aider mes coéquipiers.

À Las Palmas, Jesé retrouve du temps de jeu mais reste trop inoffensif avec seulement 3 buts et 1 passe décisive en 16 rencontres. Il est donc rapatrié dans la capitale française.

Enchaînement de prêts

Il n’y restera pas longtemps puisqu’il est de nouveau prêté pour une année sans option d’achat à Stoke City. Un an après son arrivée, il compte déjà deux prêts.

Malgré des débuts encourageants avec un but victorieux lors de la deuxième journée, qui offre la victoire à son équipe face à Arsenal, le joueur déçoit de nouveau et n’inscrit pas de nouveau but. Il ne jouera que 13 rencontres de Premier League mais jamais en intégralité.

Le 1er mai 2018, avant même la fin de la saison, les Potters annoncent la fin anticipée de son prêt. C’est un nouvel échec pour l’ancien Madrilène et une mauvaise nouvelle pour le Paris Saint-Germain qui comptait sur ce prêt pour relancer le joueur et tenter de le vendre plus facilement.

Deux ans après son arrivée, les parisiens semblaient tout proche de se débarrasser du joueur puisque le FC Nantes était intéressé. Finalement, le transfert échoue et l’espagnol reste au sein du club désormais entraîné par Thomas Tuchel. Jugé indésirable par ce dernier, il passe les six premiers mois de la saison au placard. Il n’entrera en jeu qu’une seule minute face à Strasbourg en Coupe de France.

L’ancien Merengue est alors prêté sans option d’achat au Real Betis Balompié où il retrouve Quique Setién, un entraîneur qu’il a connu lors de son premier prêt à Las Palmas. Tout semblait donc propice à un retour de l’attaquant. Auteur de 18 matches pour 2 buts, il pensait alors rester en Espagne. Cependant, comme l’année précédente avec le FC Nantes le transfert capote pour faute de moyen côté espagnol.

Le 2 septembre dernier, après une minute de jeu face à Metz, il part pour le Portugal afin de rejoindre le Sporting CP sous la forme d’un prêt payant de 2M € assortie d’une option d’achat de 7 M€. C’est donc le quatrième prêt pour le flop Jesé.

Il apparaît à 17 reprises toutes compétitions confondues dont 9 fois en tant que titulaire pour un seul petit but. L’attaquant n’a plus joué depuis le 27 janvier dernier et n’a pas convaincu la direction lisboète qui a annoncé ne pas lever son option d’achat.

Bilan

Jesé a enchaîné ces quatre dernières années des mauvaises performances et n’a pas réussi à retrouver le niveau qu’il avait avant sa blessure en 2014 ou même en tant que remplaçant au Real Madrid. Lui, qui était considéré comme un espoir, n’aura jamais réussi à s’imposer dans les clubs où il est passé et encore moins au PSG. Au total, il n’aura porté le maillot parisien qu’à 16 reprises et n’aura joué que deux minutes sur les trois dernières saisons.

Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands flops de l’histoire du PSG. Pour le club parisien, il constitue un véritable casse-tête puisqu’il aura fallu lui trouver un point de chute chaque année et il aura été impossible de le revendre. De plus, une vente paraît compliquée actuellement en raison de la crise sanitaire qui a entraîné une chute du marché des transferts. Enfin, les prestations ainsi que le parcours compliqué depuis 2016 du joueur jouent en sa défaveur.

Pourtant, il ne fait aucun doute que le PSG ne se montrera pas trop gourmand pour se séparer du joueur dont la valeur est estimée à un peu plus de 3 millions d’euros par Transfermarkt. L’hypothèse d’un nouveau prêt et d’un départ libre l’été prochain semble plus envisageable. Au-delà du plan sportif, l’erreur Jesé aura sûrement coûté aux alentours des 20M d’euros si le club ne parvient pas à le vendre avant la fin de son contrat.